Instagram

Food

Mon alimentation en prépa

4 December 2018

Avec la reprise de l’entrainement post marathon de New-York, j’ai aussi été ravie de reprendre une alimentation plus saine qui m’aide pendant mes préparations et me fait aussi me sentir bien dans la vie de tous les jours. En post marathon j’ai tendance à me laisser aller niveau alimentation. Et étonnamment alors que je m’entraine moins, j’ai aussi moins d’énergie, moins de motivation et le moral qui flanche. Je réadopte assez rapidement une alimentation saine et je suis certaine que l’alimentation du sportif est aussi une alimentation que les non sportifs devraient adopter pour leur santé et pour se sentir bien physiquement et psychologiquement.

Je vous partage une liste des règles d’or de mon alimentation lors de mes préparations marathon. Biensur ces règles ne sont pas drastiques et je m’autorise parfois quelques écarts mais sans jamais tomber dans l’excès et uniquement les veilles de “restday”.

La base de mon alimentation repose sur une alimentation un maximum fait maison, beaucoup de fruits et légumes frais, et je m’inspire aussi beaucoup de l’alimentation végétarienne.

Je ne suis pas diététicienne, donc je vous partage cela davantage comme un feed back positif de mon expérience en la matière que comme un guide à suivre à la lettre. Je vous invite à vous intéresser de vous même  à la question et faire vos propres recherches dans ce domaine.

Je mange un maximum d’aliments “alcalins”

C’est en ayant souffert de tendinites que j’ai commencé à rechercher des éléments  alcalins présent dans l’alimentation. Comme vous le savez surement les aliments acides sont pourvoyeur d’inflammation et font partis des causes de tendinites. Ainsi j’évite de manger des viandes rouges, des sodas et des sucres raffinés..riches en acidité.

A l’inverse je démarre toujours ma journée par un verre d’eau dans lequel je presse un demi citron (malgré son gout acide, le citron est un aliment basique). La liste des aliments alcalins est longue, la banane et la plupart des légumes verts sont riches en ions basiques. Je consomme aussi ce que l’on appelle des “supers aliments” comme la spiruline et les graines de courges qui sont de très bons alcalinisants également.

Vous pouvez également réguler votre pH grâce à certaines eaux comme l’Hepar ou la St Yore riches en bicarbonate. En plus de déshydrater le corps l’alcool est une boisson très acide à éviter donc..Je n’en consomme tout simplement pas.

Je n’ai plus de pates blanches ni de pain à la maison

Dans mes débuts en running je pensais qu’il me fallait ma dose quotidienne de pâtes. Et puis j’ai découvert le principe de l’alimentation dissociée scandinave. C’est un régime (régime ne signifie pas perte de poids mais type d’alimentation) qui a été crée par des chercheurs scandinaves pour des skieurs de fond d’ou son nom. Le principe réside sur le fait de diminuer drastiquement les apports en glucides à j-6 j-4 avant une grosse épreuve sportive et de les réintroduire à j-2 ceci permettant de reconstituer les stocks de réserve musculaire en glycogene. Pour ma part, en dehors de la veille ou l’avant veille de course je ne mange plus de pâtes blanches. Je privilégie les pâtes à la spiruline, le quinoa et les légumineuses type lentilles corail au quotidien.

Encore une fois ces règles ne sont pas figées et je n’ai aucun soucis à commander des pâtes au restaurant italien mais dans la vie de tous les jours je n’en mange pas et mes entrainements ne s’en portent pas plus mal. Je ne mange aussi quasiment jamais de pain et lorsque cela m’arrive c’est toujours du pain complet.

Je m’inspire beaucoup de l’alimentation végétarienne 

Je n’ai jamais été une grosse mangeuse de viande. Pendant mes études la viande coutait trop chère et désormais j’ai du mal avec l’idée de manger de la viande. Cela fait bien mon affaire car d’une part comme dis plus haut la viande rouge est acidifiante pour le corps et d’autres part, je trouve dans les protéines végétales beaucoup d’autres bénéfices nutritionnels. Non les végétariens ne sont pas que des mangeurs d’herbes, au contraire leur alimentation est très riche en “super aliments” et très variée. Je consomme  pour ma part beaucoup d’acai, de graines de chia, de pois chiche, de noix (cajous et amande), de légumineuses (lentilles), de chou kale et de spiruline. C’est une tendance ? Et bien tant mieux, car c’est aussi très bon pour la santé!

Encore une fois j’ai une alimentation végétarienne édulcorée et il m’arrive de manger des burgers (de bonne qualité) ou de la viande séchée.

Je privilégie le bon gras au sucre

Comme beaucoup j’ai longtemps cru que le gras était mauvais pour mes artères.. Mais les bonnes graisses présentes dans les avocats, les poissons gras, l’huile d’olive ou l’huile de coco sont très bonnes pour la santé.

Le sucre raffiné n’a quant à lui aucun intérêt nutritionnel (en dehors de faire monter rapidement le taux de sucre dans le sang lors d’un effort prolongé) et il se cache partout. Il est écrit en grosse lettres sur les pâtisseries, bonbons et barres chocolatées, mais surtout il se cache dans les conserves, les plats préparés, les soupes, les sauces tomates, les yaourts 0%  et les céréales dites fitness.

Le fructose, le sucre présent dans le fruit et lui très bon pour la santé! A une seule condition : le manger sous sa forme originelle. Dieu inventa le fruit et l’homme inventa l’extracteur de fruit. Privé de ses fibres le jus de fruits (y compris le 100% pur jus et y compris le jus à l’extracteur ) entrainera une absorption de glucides importante par l’intestin, une élévation du taux de sucre dans le sang et du même coup d’insuline. Il s’ensuit un coup de pompe, une fringale et une envie de reconsommer du sucre.

Je pense que le mieux est d’arrêter du jour au lendemain le sucre raffiné car il crée une dépendance importante. J’en suis la 1iere victime : j’avais arrêté complètement le sucre raffiné pendant ma préparation marathon en dehors des ravitaillement de courses. Le laisser aller post marathon et les fetes de fin d’année approchant m’ont fait replonger dans ce qui est une réelle addiction dont j’essaie tant bien que mal de me sortir. J’ai d’ailleurs hâte de reprendre une préparation pour reprendre de bonnes habitudes.

 

Cette alimentation m’a permise de suivre correctement un plan d’entrainement, de récupérer rapidement de mes blessures et d’être en forme le jour J. Je pense que c’est une alimentation qu’il convient d’adopter au quotidien pour tout simplement être en bonne santé. Ce qu’il y a de fabuleux avec le sport et cette machine qu’est notre corps s’est qu’en s’y intéressant un petit peu et en  y prenant soin, elle vous apprend beaucoup et vous le rend bien!

 

Recette du velouté lentilles corail-chou kale 

Pour cette recette vous aurez besoin de :

  • un verre à eau de lentilles corail
  • 3 tomates mures
  • 1 oignon
  • sel, poivre, cumin
  • chou kale

Recette :

Emincer l’oignon et le faire revenir dans une casserole avec un peu d’huile d’olive. Ajouter ensuite les tomates coupées en petits cubes jusqu’à ce qu’elles “fondent”. Ajoutez les lentilles corail et recouvrir d’eau. Ajouter sel, poivre et une cuillère à café de cumin. Rajouter de l’eau si besoin jusqu’à ce les lentilles soient bien cuites. Vous pouvez passer le tout au blender pour une consistance plus fluide ou déguster ainsi. Parsemer le tout de quelques feuilles de chou kale que vous aurez préalablement rendues croustillantes quelques minutes au four.

 

Bon appétit!

    Leave a Reply

    Open Google Maps Widget settings to configure the Google Maps API key. The map can't work without it. This is a Google's rule that all sites must follow.
    www.000webhost.com