Instagram

Suivez moi!

#1mois/1semi/1pays Europe Run

Road to Spartan! La Winter Spartan Race de Valmorel

31 janvier 2018

La Winter Spartan Race de Valmorel est le 1er événèment Spartan de l’année. Une course à obstacles? Dans la neige en plus? Moi jamais! Je n’étais pas spécialement préparée ni au dénivelé ni aux obstacles (ni au froid..) et je ne sais vraiment pas encore aujourd’hui ce qui m’a pris de m’inscrire à cette course. Mais je vais essayer de vous convaincre que c’est une expérience exceptionnelle à faire au moins une fois dans sa vie. Avant tout ça, il faut être vraiment préparée à ce défi. Je vous donne quelques pistes ici.

La Logistique

Pour arriver jusqu’à Valmorel, pour ceux qui ne connaissent pas la région, ce n’est finalement moins compliqué qu’il n’y parait. Pour ma part j’ai pris un vol pour Lyon St Exupéry puis un TER de Lyon Part Dieu jusqu’à Moutiers. De là, plusieurs navettes par jour partent de la gare de Moutiers jusqu’à Valmorel. Pour loger au village de Valmorel, ce qui est quand même plus sympa, il faut s’y prendre des mois à l’avance. Tous les logements AirBnB ou Hôtels étaient pris un mois avant. J’ai donc logé à Moutiers (à 40 min de la station) à l’Hôtel Inn (130 euros la nuit). Inutile de ce déplacer jusqu’à Valmorel la veille, la remise des dossards se faisant le matin même de la course.

 

La Préparation

Je n’ai pas fait de préparation particulière pour cette course. J’ai poursuivi mon entrainement coaché habituel de 4 sorties running par semaine, une séance de crossfit et un cours de yoga. Il est malgré tout à mon avis impensable de prendre le départ d’une telle course sans un minimum de préparation training. Je pense qu’il n’y a pas meilleure préparation que le crossfit pour ce genre d’épreuve. Je ne vais pas tout vous dévoiler sur les obstacles mais il ne s’agit en fait « que » de squat, d’exercice de traction et de soulevé de terre.

Ma Tenue 

Vous trouverez sur le site de Reebok.fr une catégorie de tenue spécial Spartan que je n’ai personnellement pas testé. Je portais ce jour là deux leggings et une seule paire de chaussettes. Pour le haut je portais 3 couches, un T-shirt manche longue thermique Mizuno que je conseille vraiment (similaire ici ), un autre T-shirt manche longue un peu plus épais Nike (similaire ici ) et une veste zippée Nike (similaire ici ). Quelle que soit la marque, l’idée est d’avoir un vêtement thermique et d’avoir le col couvert. Je n’ai pas du tout eu froid mais il faisait vraiment très beau ce jour là. Surtout ne pas négliger les chaussures, pas de baskets de route, le terrain est vraiment glissant, prendre absolument des baskets de trail. Pour ma part, on m’a prêtée celles-ci

La Course 

Le matin de la course je prend donc une Navette de la gare de Moutiers jusqu’au village de Valmorel ou je récupère mon dossard.

Deux types d’épreuves sont proposées : une version Sprint de 6km et une version Super de 13km et 30 obstacles. Les départs se font par vagues après les Elite qui concourent aux Championnats d’Europe. Je craignais que 6km passent trop vite alors je me suis alignée sur la Super.

Pour prendre le départ de la course, il faut déjà enjamber « le fameux mur » , répondre à l’appel du chef Spartiate et réciter un sacrement. Et le départ est lancé! je prend la vague de 9h45 avec une troupe de joyeux lurons mais déterminés à en découdre!

D’emblée nous affrontons 600-700 m de dénivelé sur 1000m au total, le ton est donné! L’évolution dans la neige est assez difficile mais les paysages sont vraiment sublimes avec une vue sur le Mont Blanc inoubliable. Puis arrivent les premiers obstacles et les burpees de pénalité pour les épreuves non validées par le Marshalls. Beaucoup d’épreuves demandent des efforts de traction, alors avec mes bras en mousse, autant vous dire que j’en ai fait quelques burpees! On se serrent tous les coudes et les plus costauds m’aident spontanément à franchir certains obstacles! Je suis vraiment touchée par cette entraide si particulière! Je ne me suis sentie seule à aucun moment..

Et puis ce qui devait arriver, arriva ! Je glisse sur une plaque de verglas, je chute, je tape la tête et reste étourdie quelques instant sur la neige..A ce moment je me demande ce que je fais la. Et puis je repars, j’ai mal au coccyx et aux côtes mais je m’accroche. Sur les derniers obstacles j’ai les jambes qui tremblent de fatigue, je demande l’indulgence des Marshalls et franchie les dernières difficultés avec leur aide. Et enfin la ligne d’arrivée avec 3km de plus au compteur! Je suis tellement heureuse et fière d’avoir réussi à terminer et franchir des obstacles alors que je m’en sentais incapable! La médaille est magnifique! Une expérience incroyable ! A faire au moins une fois dans sa vie!

    Leave a Reply

    www.000webhost.com